Océan Indien : les enjeux économiques sur la pêche maritime

Océan Indien : les enjeux économiques sur la pêche maritime

L’océan Indien constitue une route maritime majeure reliant le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Asie de l’Est à l’Europe et aux Amériques. Il transporte du pétrole et des produits pétroliers du golfe Persique et des champs pétrolifères indonésiens, et le trafic est particulièrement intense. Ses poissons sont d’une importance croissante pour les pays côtiers pour la consommation intérieure et l’exportation. Les navires de pêche du Japon, de la Russie, de Taïwan et du Corée du Sud pêchent également dans les eaux de l’océan Indien, notamment pour la crevette et le thon.
Les zones offshore de l’Arabie saoudite, de l’Iran, de l’Inde et de l’Australie occidentale exploitent quant à elles de grandes quantités d’hydrocarbures. On estime que 40% de la production mondiale de pétrole offshore provient de l’océan Indien. Les pays voisins, en particulier l’Inde, l’Afrique du Sud, l’Indonésie, le Sri Lanka et la Thaïlande, exploitent activement le sable de plage lourd riche en minéraux et les sédiments ponctuels du large.

Pêche marine

La pêcherie de l’océan Indien est la troisième plus grande pêcherie au monde, représentant 14%. À titre informatif, la capture mondiale en 2016 était de 11318783 tonnes ; le thon, les petits pélagiques et la crevette sont des espèces importantes dans ces zones ; l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture en a identifié deux dans l’océan Indien.

Les zones de pêche

La zone 57 ou la partie orientale de l’océan Indien est la plus grande et la quatrième plus grande zone de production du monde. En 2016, elle représentait 8% de la production mondiale, soit 6 387 659 tonnes ; cette zone couvre 55 ° de latitude sud au nord et 80 ° de longitude est, y compris la baie du Bengale et la mer d’Andaman.
Les principaux producteurs sont l’Indonésie (1 405 401 tonnes), l’Inde (1 382 504 tonnes), le Myanmar (1 185 610 tonnes), le Bangladesh (626 528 tonnes) et le Sri Lanka (445 842 tonnes) ; les principales captures comprennent le poisson-chat, le poisson à sauter, le maquereau, la crevette et sardine.
L’océan Indien occidental (zone 51) est la sixième plus grande zone de production au monde, représentant 6% de la production mondiale, soit 4 931 124 tonnes ; cette zone comprend les eaux situées au nord de 40 degrés de latitude sud et à l’ouest de 80 degrés de longitude est, y compris l’ouest de l’océan Indien et la mer d’Arabie. Les eaux du golfe Persique et de la mer Rouge, ainsi que la côte est de l’Afrique et de Madagascar, la côte sud de la péninsule arabique et la côte ouest de l’Inde. Les principaux producteurs sont l’Inde (2 217 189 tonnes), le Pakistan (376 266 tonnes), Oman (279 606 tonnes) et le Mozambique (203 449 tonnes) ; les principales captures comprennent le skip fish et l’albacore, le maquereau, les sardines, les crevettes et les céphalopodes.

Tagués avec : ,